Tokyo Trip : le marathon
IMG_1133.JPG

Mon séjour à Tokyo m'a permis de découvrir de nouvelles sensations pour "mon premier amour sport" : le running...

Dans le crew SMSB d'Asics : 5 runners, 5 héros, 1 groupe de supporters et 1 énergie du tonnerre !!

Je faisais partie du groupe de supporters. Laissez-moi résumer en un mot l'ambiance :

I N T E N S E . je répète : I N T E N S E ! 

 

IMG_1157.JPG

Comme vous le savez, un marathon c'est cette super course des Jeux Olympiques durant laquelle les coureurs doivent parcourir une distance de 42,195 km ! À l’origine, cette épreuve n’était pas au programme des Jeux tels qu’ils étaient pratiqués par les Grecs. Le marathon est né d’un récit historique : pendant la guerre contre les Perses en 490 avant Jésus-Christ, le soldat grec Phidippidès courut annoncer la nouvelle de la victoire aux Athéniens, en parcourant d’une traite la distance qui reliait le champ de bataille de Marathon à la ville d’Athènes. Arrivé à bout de souffle, il mourut d’épuisement après avoir délivré son message.

 

Alors voilà, maintenant que vous êtes à la page sport, laissez-moi partager avec vous cette belle matinée ensoleillée à Tokyo.

Encore une fois, une nette différence de culture entre les japonais et la France ou devrai-je dire le monde Occidental ? 

En effet, le SMSB et moi étions les seuls à s'égosiller pour encourager et supporter nos troupes mais aussi tous les courageux coureurs qui détalaient sur l'aphalte tokyoïte ! 

"Gambale", "Gambale", tel est le cri d'encouragement que nous entendions de la part des locaux, ce mot signifie littéralement "courage". Une fois la traduction établie, il n'en fallait pas ni une ni deux pour commencer à dire en coeur ce mot plein d'espoir et de force à tous les coureurs. Et c'est avec plaisir que je me suis époumonée à crier des "gambale" par ci ou encore "go, hang in there" ("accroche toi" en français) par là.

 

IMG_1096.JPG

Cette partie-là s'est déroulée au 18 kilomètre de l'étape, l'émotion était déjà à son comble.

 

Il faut savoir quelque chose, c'est que de ce que j'ai vu, les Japonais sont des personnes très calmes et je dirai même pudiques. Alors certains nous regardaient avec un sourire, d'autres avec un air dubitatif, mais à leur façon présentaient leur soutien aux coureurs, d'une manière très silencieuse, mais quand même ! 

 

Des 5 héros dont je vous parlais, nous avons eu le premier : Rune, marathonien bien établi, qui passe devant nous ! un élan de cri, d'encouragement et d'admiration face à ce coureur souriant et plus déterminé que jamais. La joie est à son comble. Vient ensuite Rowann, marathonienne elle aussi ( elle a courue le marathon de New York). Avec un sourire et une pêche inébranlable : je la vois passer devant moi, avec une allure très belle et un visage qui laisserait croire que courir un marathon c'est facile ! Je suis bouche bée, et déjà en moi s'élève l'émotion : et si je faisais un marathon ? Serai-je aussi souriante, élancée et déterminée ?  

La chair de poule traverse mes bras et la folie du cheering (l'encouragement) m'emporte. 

 

Le temps presse, nous n'avons pas le temps de voir venir les 3 autres coureurs au 18e km : Sarah, Fodes et Darren.

IMG_1176.JPG

 

Nous nous dirigeons vers le métro pour nous rendre au 32 km et 38 km de la course, autrement dit les foulées de la fin. 

 

 

 

 

Une fois arrivés au 32e et 38e km (le premier dans un sens, le second dans l'autre, côte à côte), la tension monte, le SMSB Crew est là et le fait savoir : "Gambale" toujours crié de gauche à droite, on tape dans les mains des coureurs qui veulent bien, afin de les encourager, leur donner le sourire. 

Sur le trottoir d'en face, un autre crew présent pour supporter ces coureurs : l'AFE Tokyo !! 

Kakémono géant et élevé pour soutenir leurs coureurs, le crew était au top. 

Je trouve un petit endroit "confortable" pour capturer le plus de photos possible, je m'arrête souvent pour regarder de plus près les expressions des coureurs: joie, douleur bien souvent, ou neutre pour certains. Mais j'en profite aussi pour étudier le "look" de certains coureurs :

 

 

IMG_1159.JPG

De Mario à Freezer (personnage dragon Ball pour les connaisseurs), ou encore plus excentriques - oui oui PLUS excentriques, comme des hommes en tenues de jeunes écolières... #chelou.

La pression est à son comble, nos 2 premiers héros-coureurs sont passés : Rune et Rowann sont en piste pour les 4 derniers kilomètres, en général les plus longs ! 

C'est à cet instant précis que je sens monter en moi une émotion très intense, j'étais presque en larmes pour ces coureurs, les voir sous un soleil bien présent, donner leurs dernières gouttes d'énergie pour finir ce marathon : j'avais envie de les prendre dans mes bras et le dire " t'es génial, tu l'as fait, t'es juste super" - Bon je ne l'ai pas fait parce que c'était interdit d'aller sur la piste, mais je le pensais très fort ahah ! En plus d'être en admiration totale pour les coureurs, je me suis intimement décidée à courir un jour dans les 3 ans à venir mon premier marathon. 

Alors que ce sentiment de détermination m'envahit, Fodes, Sarah et Darren apparaissent, souriant et tranquille, la team SMSB au top, encouragée et soutenue. 

 

 

 

IMG_1173.JPG

Sarah un peu floue mais en action et motivée ! 

En tout cas, je n'avais pas ressenti de frisson face à un événement sportif depuis très longtemps... C'est très impressionnant et surtout motivant de voir ces personnes se dépasser et aller jusqu'au bout quoi qu'il arrive ! Un jour ce sera moi... Qu'il pleuve ou grêle hehe. 

Suite des aventures au prochain article!